Établissement privé d'enseignement supérieur ♦ Centre de formation professionnelle

Danse classique

La danse classique prend sa source à la cours des Valois à la Renaissance pour devenir académique sous Louis XIV, le plus célèbre danseur au monde.

Née au 19eme siècle la danse classique est la descendante directe de la danse noble.

Elle est utilisée pour les ballets classiques elle est également très présente dans le néoclassique qui est à mi-chemin entre la danse contemporaine et la danse classique.

Aujourd'hui ce style de danse est toujours d'actualité et peut servir de base à toutes les autres danses telles que les danses de caractères, le contemporain mais également le jazz et le hip hop.

Le classique est une discipline exigeante demandant souplesse, grâce et technique et développe la technique des pointes pendant le romantisme pour le ballet La Sylphide.

La danse classique prend sa à la cours des Valois à la Renaissance, les princes de France épousaient alors des princesses Italiennes et celles-ci apportaient les "balletto" dans leurs trousseaux.

En effet, si c'est bien la France qui donna ses lettres de noblesse (et son vocabulaire) à la danse classique, les racines de celle-ci sont en réalité italiennes.

C'est d'ailleurs sous Louis XIV, le plus célèbre danseur au monde et le plus italien des rois de France, et à son instigation, que les ballets (danses et musiques) devinrent académiques, avec leurs codifications, leurs lexiques, leurs académies royales.

Mais à l'époque la musique était encore baroque, le répertoire classique dansé aujourd'hui est en réalité issu du XIXe siècle, époque où apparurent d'ailleurs le tutu romantique et la technique des pointes.

La France n'était alors plus le centre du monde de la danse classique, la Russie avait pris le pas sur les ballets et attirait les plus grands compositeurs, librettistes et chorégraphes... quand elle ne leur donnait pas naissance.

Même le français Marius Petipa, un des grands fondateurs de la technique classique, travailla en Russie.

Les grands ballets les plus joués encore aujourd'hui sont nés de livrets souvent écrits en français et de symphonies composées en Russie, le terme "classique" serait d'ailleurs devenu populaire avec les ballets russes à l'aube du XXe siècle.

Au milieu du XXe siècle, ce sera les États-Unis qui chercheront à prendre le flambeau, le russe George Balanchine ira créer le New York City Ballet en 1948, renouvellera le ballet et donnera naissance au style néo-classique.

La danse classique d'aujourd'hui est donc l'héritière d'une très longue histoire, c'est une discipline très riche mais très codifiée qui ne souffre que de quelques différences dans l'enseignement et selon l'époque du répertoire choisi.

 
 
HAUT